l'encrier de rosemarie

l'encrier de rosemarie

Les milans

Les milans sont revenus,

Cerfs-volants noirs au ciel de printemps.

 

Celui-là navigue au-dessus du fleuve,

Tournoie sur les champs mouillés de pluie.

 

Arabesque grave, presque solennelle,

Qui danse les nuages et les courants.

 

Cri sifflé, pique au sol,

Spirale ascendante,

Planeur grisé de tant d'air.

 

Posé sur le faîte de la grange,

Avec son œil farouche qui me met au défi.

Comment dire mon ravissement

De tant de fière beauté?

 

rf/23.04.2013



06/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres