l'encrier de rosemarie

l'encrier de rosemarie

Le chat pyromane

Je ne devrais pas. Je suis un chat comblé. Je ne devrais pas, non, mais tant pis, je me plains quand même. Je m'ennuie. Mes journées sont d'une monotonie affligeante. Mon quotidien? Longues siestes, toilettage minutieux, chasses fructueuses, conversations et séances de câlins avec mon maître. Le tout panaché de repas auxquels je ne trouve rien à redire.

 

La félicité parfaite? Hé bien, pas exactement, voyez-vous. Il ne se passe jamais rien dans ma vie qui sorte de l'ordinaire. De plus, mon maître a cru bon de me faire castrer (la honte...) et je n'ai même pas la distraction d'une petite idylle à me mettre sous la patte. J'ai bien essayé de pimenter ma vie avec un peu d'aventure. Tenez, l'autre soir, j'ai fugué. Je suis allé jusqu'au village. Il faut dire que mon maître et moi vivons dans un chalet à l'écart et que nous ne voyons pas grand-monde. Je suis donc allé rôder dans les étables, histoire de me distraire en semant un peu la pagaille chez les vaches. J'ai même rencontré une minette. Toute blanche, belle... Je voulais faire un brin de causette avec elle, surtout que je venais d'attraper un mulot que j'aurais volontiers partagé. Mais elle m'a éconduit en crachant et feulant tout ce qu'elle savait. Tant pis pour elle, j'ai mangé mon mulot tout seul.

 

Quand je suis revenu à la maison le lendemain matin, le pelage pas trop net, j'ai subi sans broncher les reproches et les minutieux coups de brosse de mon maître. C'est que je suis un Norvégien des forêts, un vrai, avec des poils très longs. Je suis vraiment beau, vous savez (et dire qu'on m'empêche de me reproduire...).

 

C'est l'hiver maintenant. Et c'est encore pire: les distractions se font rares, plus grand-chose à me mettre sous la dent là-dehors. De temps en temps une mésange ou une souris, rien d'excitant. Alors, je passe mon temps à dormir au salon, à côté de la cheminée à feu ouvert. Tout près. J'adore sentir cette chaleur qui passe à travers mon pelage. Je peux rester comme ça des heures, les yeux mi-clos, hypnotisé par les flammes qui dansent juste là sous mon nez.

 

Ce soir, mon maître est allé se coucher tôt et le feu est presque éteint. Ce n'est pas qu'il fasse froid, mais je me sens moins confortable. J'ai bien vu comment mon maître rajoute des bûches et ça, c'est totalement hors de ma portée. Par contre... Il y a un journal tout près de l'âtre. Et si... Voyons, je pourrais... Un coup de patte, peut-être... Ça y est, j'ai glissé une patte sous le journal et je l'ai poussé un peu vers les braises. De la fumée... Puis des flammes! Magnifique...

 

 

De notre correspondant local

Hier soir, un sinistre s'est déclaré dans un chalet au lieu-dit La Rinde. L'incendie semble avoir été provoqué par un feu de cheminée mal éteint. Le propriétaire a eu le temps de sortir de sa maison avec son chat. Tous deux sont indemnes quoiqu'un peu choqués. Le chalet est complètement détruit.

rf/24.05.12



06/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres