l'encrier de rosemarie

l'encrier de rosemarie

Charme chiné

« Madame, vous êtes charmante ».
Curieux comme ces mots n’échappent pas à mon attention. Après un moment de flottement, je me demande s’ils me sont vraiment destinés. Un rapide regard alentour confirme que c’est bien pour moi.
Pourquoi en douté-je ? Pourquoi ne puis-je pas accepter, avec naturel et évidence, que cette phrase courte, légère et bienfaisante, que ces mots agréables à l’oreille me sont destinés ?
 
C’est une fin d’après-midi. Entre deux coups de vent, le soleil réchauffe. Les stands sont bien amarrés, la marchandise installée. Les vendeurs, heureux de se retrouver, s’interpellent d’un étal à l’autre. Le public commence à affluer.
 
« Madame vous êtes charmante »
Je me retourne. Il est long, sec, tatoué, un couvre-chef improbable vissé sur la tête, un Tee-shirt qui déclare : « la cigarette tue, la pipe détend » !
Avec mon plus beau sourire, je lui demande :
« Vous aimeriez que je vous achète quelque chose ? »
-« Non pas du tout, je vous trouve charmante, je vous le dis simplement »
-« C’est gentil, merci »
Et je m’en vais ragaillardie.
Bien que… je déambule dans une brocante où s’exposent et s’apprécient le bric-à-brac, les vieilleries...
Le 2012-05-24


06/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres